Cairns devient Teotihuacán

Et oui, finis les cairns. Vivent les pyramides pré-colombiennes !
La mécanique principale de pose des pierres avec glissement aléatoire (et néanmoins contrôlé) a été conservée ; le tour de jeu a été fluidifié et tout l’habillage a été revu pour plonger les joueurs dans un contexte plus exotique.
Et je me fais plaisir avec un jeu qui se déroule dans une civilisation que j’apprécie tout particulièrement, sur un site que j’ai eu la chance de fouler de mes pas : Ahhh … la grande allée des morts de Teotihuacán, ses pyramides du soleil et de la lune, son temple de Quetzalcoatl …

Petite plongée dans le temps …

Nous voici en 450 de notre ère. La cité de Teotihuacán est à son apogée et accueille de multiples ethnies qui cohabitent tant bien que mal : mayas, zapotèques, mixtèques, totonaques et nahuas rivalisent pour s’attirer les faveurs des dieux en participant activement à l’érection de pyramides et temples qui leur sont dédiés.

Principe

Chaque joueur incarne une ethnie qui prend part à la construction de 5 pyramides surmontées d’un temple. La carrière fournit tout le monde en pierres. Mais attention : la construction des pyramides et temples peut s’avérer périlleuse.
En effet, une fois la pierre déposée sur la pyramide, elle peut glisser plus ou moins en fonction de sa taille et de la hauteur à laquelle elle a été hissée. Dans la pratique, on utilise une roue constituée de 3 cercles concentriques et munie d’une flèche rotative qu’on lance à la pose d’une pierre ou d’un temple. La taille de la pierre et la hauteur à laquelle on la pose déterminent le cercle à considérer. Le chiffre et la direction indiqués par la flèche sur le cercle considéré définissent le nombre de cases et le sens dans lequel glisse la pierre. Le cercle est d’autant plus méchant que la pierre est imposante et qu’elle est posée haut. Si la pierre glisse trop, elle tombe et peut également entraîner d’autres pierres posées précédemment (pierre appartenant au joueur qui a tenté d’agrandir la pyramide ou à d’autres joueurs).
Il en va de même pour les temples.
Lorsque 4 temples ont été construits avec succès ou qu’un joueur a épuisé sa carrière, la partie prend fin immédiatement. On procède alors à un décompte des points :

  • Les temples rapportent entre 11 et 18 points selon leur altitude
  • Les pierres du joueur rapportent d’autant plus de points qu’elles sont grosses, posées en hauteur et bien décorées (entre 1 et 18 points)
  • Les pierres des adversaires qu’on a « malencontreusement » fait tomber rapportent également des points (entre 2 et 12 points)
  • Enfin, le joueur qui a posé des pierres dans le plus de pyramides différentes bénéficie d’un bonus (10 ou 15 points)

Joueurs

de 2 à 5 joueurs à partir de 9 ans

Durée d’une partie

45 mn

Les règles

Pour télécharger les règles du jeu, cliquez ici

Les commentaires sont fermés.